Sites Inria

English version

Plan stratégique

22/05/2018

Inria dévoile son Plan stratégique scientifique 2018-2022

Élaboré et présenté tous les cinq ans, le Plan stratégique scientifique  d’Inria dévoile les prochaines grandes orientations de recherche et les ambitions scientifiques de l’institut pour les années à venir. Il met notamment en avant plusieurs problématiques au cœur des préoccupations d'Inria, comme la prochaine génération de systèmes informatiques, l'intelligence augmentée, la confiance au sein d'un monde connecté, la compréhension des processus naturels et, d'une manière plus générale, vise à remettre l'humain au centre des dispositifs numériques.

« Cette vision stratégique permet à Inria de contribuer aux défis sociétaux et aux enjeux économiques de notre époque,  via son expertise en recherche du numérique  », commente François Sillion  , Président-directeur général par intérim d’Inria. « En effet, parce que les problématiques scientifiques soulèvent des questions de société, et les enjeux de société suscitent de nouvelles recherches, les sujets qui intéressent nos chercheurs et nos chercheuses évoluent en symbiose avec la société  », explique-t-il.

Cette 6e édition du plan stratégique scientifique a donc pour objectif de décrire les orientations de recherche importantes, d'identifier les principales attentes sociétales qui impactent les activités scientifiques d’Inria, et de présenter les défis que l'institut se propose de relever dès aujourd’hui et jusqu’en 2022.

Des problématiques majeures de recherche en sciences du numérique…

Nombreux sont les aspects de notre société déjà profondément impactés par l'évolution numérique, et dont la métamorphose s'accentuera encore davantage dans l'avenir : la santé, l’énergie, la sécurité, l’environnement, le climat, les transports, la culture, l’économie, la finance, l’alimentation…

Il y a une forte attente de la part de la société quant à l'aptitude des sciences du numérique à fournir de nouvelles visions et solutions dans ces domaines du quotidien. Pour avoir un impact mesurable sur le monde réel, Inria combine deux aspirations dans son approche : comprendre le monde (ses problématiques, ses systèmes) et agir sur lui (en proposant des modèles numériques, des algorithmes, des logiciels, des technologies et des solutions, et en favorisant le transfert de technologies).

Inria mène des travaux sur les grands domaines de recherche pertinents en sciences du numérique...

  • Algorithmes et programmation,
  • Science des données et ingénierie de la connaissance,
  • Modélisation et simulation,
  • Optimisation et contrôle,
  • Architectures, systèmes et réseaux,
  • Sécurité et confidentialité,
  • Interaction et multimédia,
  • Intelligence artificielle et systèmes autonomes

Les 184 équipes-projets qui structurent l’institut ont chacune un objectif bien défini, une feuille de route scientifique pluriannuelle, ainsi que des domaines d'application précis et des partenariats adaptés.

Chacun de ces grands domaines de recherche a néanmoins vocation à évoluer. Les mutations du monde de l’industrie ou les nouvelles attentes sociétales peuvent amener certaines de ces activités à être recentrées, réorientées, ou à créer des synergies entre ces domaines.

…. mises en adéquation avec les enjeux de société actuels

Inria souhaite relier ses activités aux transformations de la société. Pour l’institut, il est fondamental d’identifier les évolutions sociétales et les nombreuses questions qu’elles posent aux sciences du numérique, de façon à pouvoir traiter ces interrogations en conduisant les recherches adaptées et à diffuser leurs résultats. Souvent, ces questions seront l’opportunité pour les scientifiques d'Inria de travailler avec d'autres partenaires (des chercheurs et des chercheuses venant d'autres domaines scientifiques, des spécialistes en sciences sociales et juridiques, des économistes, des philosophes…). L'objectif de l’institut est d'ancrer ses recherches dans la société et d'encourager ses scientifiques à réfléchir à ces questions, dans une approche ouverte.

Le plan stratégique scientifique met donc en lumière certaines questions porteuses d'attentes fortes de la part de la société, associées à sa transformation numérique.

Inria soulève ainsi de multiples questions à la fois scientifiques et sociétales, comme par exemple les données personnelles et la protection de la vie privée. Le fait que des quantités toujours croissantes de données soient collectées par diverses entités privées et publiques constitue à la fois une opportunité et une menace pour les droits individuels et collectifs. Comment évaluer les risques et les bénéfices ? Entre "fake news"  et informations avérées, comment faire la distinction ? Qu'est-ce que la neutralité ? Quels sont les enjeux de l’éducation à la science informatique ? Quels sont les apports du numérique dans les domaines du développement durable, ou de la santé ?... Et l’ordinateur quantique : comment et pour quand ?

19 défis scientifiques pour les cinq prochaines années

Afin de rendre ces interrogations plus concrètes, Inria a identifié 19 défis scientifiques - éléments clés du plan stratégique - qu'il souhaite relever dans les prochaines années. À la fois actuels et pertinents pour l’avenir, ces défis résultent de la mise en correspondance des grands domaines de recherche d’Inria et des enjeux sociétaux sur le numérique. 
Ils ne reflètent pas la totalité des sujets actifs (ou brûlants) des sciences du numérique, ou sur lesquels les chercheurs et les chercheuses de l’institut travaillent, mais visent plutôt à présenter un ensemble ciblé de directions dans lesquelles Inria souhaite contribuer à un progrès significatif. 
Ces défis ont été sélectionnés à l’issue de discussions approfondies au sein des équipes de recherche, mais également présentés et débattus avec les partenaires académiques et industriels de l’institut.

Ils sont organisés autour de 5 grands thèmes :

  • l'ordinateur de demain :  quatre défis autour des nouvelles architectures de calcul, des logiciels éternels, du calcul extrême pour les sciences gourmandes en données et des nouvelles technologies quantiques ;
  • l'intelligence augmentée :  trois défis autour de la collaboration et la confiance entre humains et système d'intelligence artificielle (IA), de l'accessibilité de la science des données à tous et de l'importance de l'IA dans le développement des véhicules autonomes ;
  • un monde connecté fiable :  quatre défis autour des systèmes distribués sans autorité centrale (blockchains ), de la vérification formelle pour les dispositifs cyberphysiques connectés et pour les protocoles cryptographiques et pour ouvrir la voie vers des objets connectés plus sûrs et plus fiables ;
  • le multiéchelle partout :  quatre défis autour de la modélisation et la simulation sur de larges échelles de temps et d'espace, avec des applications à la biologie des systèmes, à la maîtrise de la production et de la consommation de l'énergie ainsi qu'au réchauffement climatique et la préservation de notre environnement ;
  • un monde numérique centré sur l'Humain :  quatre défis autour des interactions adaptatives entre les systèmes numériques et robotiques et les humains tout au long de la vie, de l'apprentissage numérique pour l'enseignement et la formation, du rôle du numérique dans la rééducation et l'autonomie des personnes en situation de fragilité ou de handicap et, plus généralement, de la médecine dite personnalisée.

Mots-clés : Recherche Plan stratégique

Haut de page

Suivez Inria tout au long de son 50e anniversaire et au-delà !