Sites Inria

Startup

Inria Startup Studio : le programme entrepreneurial d’Inria

Inria Startup Studio accompagne la création de startups Deeptech numériques. Il fait émerger les projets entrepreneuriaux innovants et ambitieux des chercheurs et des ingénieurs en sciences et technologies du numérique. 

Inria Startup Studio renforce l’apport d’Inria à la création de startups. Il donne aux chercheurs, notamment les plus jeunes, et aux porteurs de projets toutes les armes pour se lancer dans une startup Deeptech numérique.

La création d’entreprise compte plus que jamais parmi les voies possibles pour les scientifiques. Chercheurs et ingénieurs ont la possibilité de monter une startup en quelques mois et, si nécessaire, de la faire rapidement « pivoter ». Inria Startup Studio est un programme conçu spécifiquement pour créer des startups technologiques issues de la recherche publique dans le numérique. Il s’appuie sur la dynamique collective d’Inria et sur celle des écosystèmes français et mondiaux, dont Inria est acteur depuis plus de 30 ans.

Une startup technologique est un projet au long cours dans des cycles rapides. Elle est d’abord un vecteur efficace pour créer et mener un projet innovant qui a une ambition au-delà de la recherche et de la technologie. Elle permet de mettre des résultats de recherche au service d’usages et d’applications qui ont du sens.

Deeptech numérique : pourquoi un programme entrepreneurial spécifique ?

Sophie Pellat et Hervé Lebret répondent :

« La Deeptech numérique possède des caractéristiques particulières qui donnent aux innovations du domaine de vraies spécificités. La première tient aux porteurs de projets Deeptech numériques. Ce sont des scientifiques à la pointe de la recherche et de la technologie. Mais ils possèdent en général peu (ou pas) de culture ou d’expérience entrepreneuriale.

Or la culture business est critique dès le début : la composante technologique peut être moins déterminante pour le succès du projet que dans la Deeptech “traditionnelle”.  Par ailleurs le logiciel est très « plastique » : à  partir d’un algorithme il est possible de définir plusieurs produits et plusieurs sujets d’entreprise. Le travail de marketing stratégique est donc essentiel dès les premiers temps du projet.

Enfin, les produits finaux, en général des algorithmes incarnés par des logiciels, utilisent assez rarement la technologie initiale. Cette technologie est extrêmement malléable. En quelques années, parfois quelques mois, elle devient obsolète. Sa durée de vie est relativement courte.

En revanche, le savoir-faire des chercheurs et des ingénieurs est fondamental car ils font partie des rares experts à pouvoir comprendre et intégrer les nécessaires évolutions. »

Sophie Pellat, codirectrice d’Inria Startup Studio

« Une autre particularité de la Deeptech numérique relève de la propriété intellectuelle. Elle n’est pas celle que l’on trouve habituellement dans les startups Deeptech. Les brevets y sont moins fréquents, les logiciels sont abondants, leurs auteurs et leur “histoire” sont plus difficiles à identifier, du fait de l’utilisation de librairies ou de logiciels open source, par exemple. Le savoir-faire du scientifique est vraiment une composante essentielle.

Je veux aussi souligner un paradoxe : le mot Deeptech évoque des technologies de pointe dont la durée de maturation est très longue, alors que le mot numérique évoque la fluidité et la rapidité de développement, avec évolutions et pivots permanents. La coexistence de ces deux dimensions suppose une maturation et des ressources associées plus importantes qu’on l’imagine, et un mode d’accompagnement très différent de la Deeptech “traditionnelle”.  Il faut, dès le début d’un projet, prendre en compte à la fois l’aspect business et l’évolution rapide de la technologie.

Enfin, les financements traditionnels par le capital-risque semblent plus difficiles à obtenir, du moins jusqu’à présent en France et en Europe. La maturation avant de lancer la startup est donc plus grande. Il faut trouver les moyens de se développer sans capital-risque ou attendre avant de pouvoir y accéder, donc plus tard que les autres.

Hervé Lebret, codirecteur d’Inria Startup Studio

L’ambition

Faire naître davantage de startups à empreinte mondiale.

Le programme visant à faire croître le nombre de startups issues de la recherche française dans le numérique et à empreinte mondiale est lancé. Avec Inria Startup Studio, Inria souhaite accompagner bientôt plus de 100 projets de startups Deeptech numériques par an.

Les talents du numérique, chercheurs et ingénieurs, génèrent de l’innovation à fort potentiel pour l’économie française et pour notre société. C’est d’une masse de projets de startups technologiques issues d’Inria ou issues de partenaires des équipes-projets d’Inria, qu’émergeront peut-être des acteurs à empreinte mondiale : des startups créatrices d’emplois qui deviendront de « vraies » entreprises ou seront acquises par des entreprises françaises existantes.

La création du programme Inria Startup Studio est au service de cette vision, avec l’ambition de soutenir, d’ici 2023, plus de 100 projets de startups Deeptech numériques par an et de démultiplier l'impact de la recherche Inria.

La Deeptech  numérique, avec le rôle clé du logiciel, requiert un accompagnement dédié dès l’idée, très en amont des projets. Inria Startup Studio a ainsi développé un programme entrepreneurial spécifique. Il repose sur le codesign de projets mené de bout en bout. Le dispositif est adossé à la recherche publique dans le numérique, ancré dans les centres Inria et dans les grands campus universitaires de recherche où Inria est présent.

Inria Startup Studio est le fruit d’un partenariat entre Bpifrance et Inria annoncé le 5 juillet 2019, dans le cadre plus large du Plan Deeptech lancé en janvier 2019 par Bpifrance pour faire émerger et grandir des startups Deeptech issues des laboratoires de recherche. Inria vient par ailleurs d’être labellisé French Tech Seed.

Le programme

Le codesign des projets entrepreneuriaux

Inria Startup Studio est un programme global destiné à soutenir de bout en bout les projets de création de startups Deeptech . Il s’appuie sur les équipes expertes en transfert et en innovation, dédiées aux entrepreneurs, dans chaque centre de recherche Inria.

Pour qui ?

Dès l’émergence de l’idée, les porteurs de projets issus d’un centre de recherche d’Inria ou d’un autre établissement de recherche publique :

  • Les jeunes qui rejoignent l’institut, ou des partenaires académiques de l’institut, pour enrichir leur parcours scientifique : doctorants, postdocs, ingénieurs ou stagiaires en amont d’un projet entrepreneurial.
  • Les chercheurs aguerris qui souhaitent développer des projets entrepreneuriaux.
  • Les porteurs de projets Deeptech numériques extérieurs à Inria, « entrepreneurs en résidence » à l’institut.

Comment

Le codesign est un modèle de co-élaboration en ultra-amorçage. Dans l’espace dédié du centre de recherche Inria et en interaction constante avec les écosystèmes, l’entrepreneur suit un programme complet séquencé sur 1 à 3 ans. Il est guidé à chaque étape et sur tous les sujets qui se présentent à lui, pour passer de l’idée à la création d’une startup dans les meilleures conditions.

Il s’agit d’explorer ensemble le projet, pour trouver le chemin de l’idée logicielle au marché : aider les chercheurs à devenir des entrepreneurs, à explorer les ressources qu’ils ont en eux ; aider à traduire les technologies en produits ou services avec un travail important sur le marketing stratégique, le financement ou des aspects plus créatifs ; rapprocher chercheurs, entrepreneurs, investisseurs.

Inria Startup Studio apporte :

  • Son regard expert sur les opportunités de création de startups à partir des projets.
  • Son processus de sélection ouvert à la prise de risques, laissant leur chance à tous les projets prometteurs ou susceptibles de l’être.
  • Un cadre formalisé pour le lancement des startups : le contrat de maturation fixe l’entrée dans le programme selon les conditions retenues, y compris le contrat d’exploitation futur. Il énumère les droits du porteur de projet, en termes d’accompagnement et de financement notamment, et ses devoirs (étapes et engagements).
  • Sa contribution opérationnelle aux projets : le codesign et l’accès à un réseau spécialisé.  
  • Son aptitude à mobiliser la capacité financière requise auprès des parties prenantes d’Inria et de l’écosystème. Par exemple : Bpifrance, les SATT, les réseaux de business angels et de fonds d’investissement.
  • L’accès à d’autres acteurs français de référence tels que EM LyonHECESSEC ou le réseau Kedge

Les atouts 

Les (futurs) entrepreneurs sont au cœur des préoccupations, de l’organisation, des méthodes de travail, des contacts.

Ils s’appuient à la fois sur des compétences centralisées spécialisées dans le lancement des startups Deeptech  numériques et sur une équipe et une structure de proximité grâce aux centres de recherche Inria. Chaque centre de recherche Inria est un acteur majeur des écosystèmes de sa région et un moteur pour l’innovation et l’entrepreneuriat.

L’accompagnement est mené en cohérence avec tous les acteurs du transfert et de l’innovation (accélérateurs, incubateurs…) et les partenaires académiques d’Inria (universités et organismes de recherche).

L’équipe

• Sophie Pellat et Hervé Lebret, personnalités reconnues dans les sphères de l’entrepreneuriat technologique codirigient Inria Startup Studio. À eux deux, ils ont permis l'amorçage et le financement d'un nombre important de startups, dont beaucoup ont été acquises par de grands noms de la tech.

• Les experts dédiés au transfert, à l’innovation et au partenariat dans chaque centre de recherche Inria assurent le lien de proximité et la conduite opérationnelle avec les porteurs de projets.

Les startups

Startups à la pointe de la Deeptech numérique

Un chercheur ou un ingénieur, une envie, un algorithme constituent le socle de tout projet entrepreneurial dans la Deeptech numérique. Les premiers projets sont en phase d’intégration du nouveau programme.

Le travail a démarré pour Inria Startup Studio avec la sélection des premiers projets. A suivre très prochainement.

Inria, l’expérience unique des startups technologiques

Avant de lancer Inria Startup Studio en octobre 2019, l’institut a développé une longue expertise de la création de startups par des scientifiques. Ces 30 dernières années, Inria a soutenu et accompagné plus de 170 startups, issues ou non de l’institut, ont été créées ou soutenues grâce aux fonds d’amorçage puis d’ultra-amorçage technologique d’Inria (I-Source, IT-Translation…) et à ses dispositifs internes d’accompagnement. Parallèlement, French Tech a été prototypé chez Inria. Aujourd’hui, Inria souhaite faire émerger et accélérer davantage de projets entrepreneuriaux créateurs de valeur pour la société et pour l’économie.

Votre projet

Vous avez une idée ou un projet ?

Le succès d’un projet n’est jamais prédéfini mais nous vous aidons à pré-qualifier votre projet selon trois dimensions :

  • Votre démarche scientifique (la science au cœur du projet)
  • Votre volonté entrepreneuriale
  • Votre propension à vous engager.

Contactez-nous dans votre région :

Haut de page

Suivez Inria