Sites Inria

English version

Bourses L'Oréal - UNESCO

9/10/2018

Fanny Orlhac et Stéphanie Challita récompensées par deux bourses « Femmes et Science »

Stéphanie Challita et Fanny Orlhac, deux chercheuses Inria comptent parmi les lauréates de la nouvelle édition des Bourses France L’Oréal-UNESCO « Pour les Femmes et la Science ». Ces bourses récompensent les travaux de recherche de jeunes scientifiques singulièrement talentueuses. En soutenant la place des femmes dans la recherche, et en mettant en avant les portraits de ces chercheuses, ce programme a aussi pour objectif d’inciter plus de jeunes filles à se tourner vers les sciences.

Les deux chercheuses Inria récompensées, Stéphanie Challita et Fanny Orlhac, bénéficieront d’une bourse leur permettant de financer leurs déplacements de recherche, créer des opportunités et des rencontres, collaborer avec des scientifiques et assister aux meilleures conférences. Elles bénéficieront également de formations à la prise de parole en public et vulgarisation scientifique pour les aider à briser le plafond de verre.

Stéphanie Challita, doctorante au sein de l’équipe-projet Spirals

Stéphanie Challita - © Fondation L'Oréal / Carl Diner

Elle développe au centre de recherche Inria Lille – Nord Europe des travaux de recherche portant sur le domaine du « cloud computing » et notamment sur la problématique d’hétérogénéité des ressources que proposent Amazon, Google, OVH et bien d’autres. Son approche vise à unifier tous les fournisseurs afin de masquer les spécificités de chacun d’entre eux, en supprimer la dépendance, assurer la migration des applications hébergées sur le cloud vers d’autres fournisseurs pour les protéger des pannes éventuelles ou encore optimiser les coûts et performances en combinant les offres les plus avantageuses de plusieurs fournisseurs.

                         Lire le portrait complet de Stéphanie Challita


Fanny Orlhac, post-doctorante au sein de l’équipe-projet Epione

Fanny Orlhac ©Fondation L'Oréal Carl Diner

Au sein du centre de recherche Inria Sophia Antipolis, elle travaille à l’amélioration de la prise en charge des patients en cancérologie en combinant intelligence artificielle et imagerie médicale. Son objectif est d’extraire des indicateurs diagnostiques et pronostiques des images et de les combiner avec d’autres indicateurs biologiques (génomiques, métabolomiques,…) pour caractériser précisément l’hétérogénéité tumorale. Cela permettrait d’identifier précocement les patients non-répondeurs au traitement standard à partir des données d’imagerie et des données biologiques disponibles avant la mise en place du traitement. Cette information serait fournie au praticien pour qu’il puisse considérer des pistes thérapeutiques alternatives dès le diagnostic.

                                Lire le portrait complet de Fanny Orlhac

 


Le programme L’Oréal-UNESCO « Pour les Femmes et la Science »

En 2018, ce programme a 20 ans. Depuis sa création, plus de 3100 femmes scientifiques ont été reconnues et mises en lumière, et 3 lauréates du Prix international ont reçu un Prix Nobel. Le Programme l’Oréal-UNESCO Pour les Femmes et la Science a pour objectif de valoriser et accompagner des jeunes doctorantes et post-doctorantes à un moment charnière de leur carrière professionnelle.

Mots-clés : L'Oréal Unesco Spirals Epione Cloud computing IA Imagerie médicale Intelligence artificelle

Haut de page

Suivez Inria tout au long de son 50e anniversaire et au-delà !